[Sarre-Union] Pierre B profanateur antifa, t’es sûr ?

Capture site fdesouche

La fachosphère est en émoi, selon Le monde le meneur de la bande qui a saccagé le cimetière juif de Sarre-Union serait un “antifa”.

La source du Monde, ce sont les déclarations d’un lycéen, G.W., inutile de préciser son nom ici.

Toutefois, celui qui prépare un CAP d’agent de sécurité, affichait, selon Gaëtan, une certaine hostilité envers le parti de Marine Le Pen. «On ne parlait pas politique mais si on évoquait le Front national, il se mettait sur deux pattes arrière et se mettait à grogner», raconte-t-il. D’après lui, Pierre portait des slogans antifascistes sur ses vêtements, «prétendait se battre contre le fascisme et était très remonté contre la police. Il traitait les policiers et les militaires de fascistes, avec une hargne qui me mettait mal à l’aise», poursuit-il, en précisant que la bande de copains était «fan de metal» et «se tenait un peu à part, à cause de ce centre d’intérêt».

Bien entendu, c’est cet article et ces propos qui ont été retenus par fdsouche pour les monter en épingle.

Pourtant, sans chercher vraiment, on trouve d’autres témoignages de lycéens qui déclarent exactement le contraire.

Si personne au lycée n’a rien vu venir pour quatre des suspects, le passage à l’acte du cinquième surprendrait moins. Habitant de Sarre-Union mais élève en terminale à Sarrebourg, P. est désigné comme le meneur : “C’est quelqu’un qui arrive à manipuler les autres.”
Dixit Océane, brunette qu’on devine coquette malgré la grosse doudoune qui la protège du froid. Elle et Marina assurent avoir déjà entendu P. tenir des propos racistes.
Selon les adolescentes, P. se laissait aller sur les réseaux sociaux. Il y aurait aussi lancé le mardi 10 février un appel proposant d’aller visiter des lieux abandonnés, information également relayée par les “Dernières nouvelles d’Alsace”. Et puis, vendredi 13 février, au lendemain de la profanation du cimetière, il serait venu voir ses copains de Sarre-Union. Devant eux, il aurait brûlé une feuille de papier en s’exclamant : “Ah ah, des juifs”. P. “savait très bien ce qu’il faisait”, confie une élève.

Les éléments évoqués par Dernières Nouvelles d’Alsace lèvent par contre toute ambiguïté, dur de ne pas y voir une contradiction avec un antifascisme éventuellement revendiqué.

Les jeunes ont notamment fait des saluts nazis, craché sur une étoile de David, proféré “Sieg Heil” , proféré des “sale juif” et “sale race”. C’est ce qui ressort des auditions. Certains ont admis avoir “uriné sur des tombes”

 

Bref, à moins d’être un propagandiste patenté, dur d’affirmer selon les maigres éléments ayant filtré dans les médias que le profanateur principal du cimetière juif de Sarre-Union est antifa.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *